Les compagnons du devoir, toute une histoire

Il y a toutes sortes de façons d’apprendre un métier de nos jours. Faire des formations, apprendre sur le tas, se renseigner sur la Toile… Et il y a aussi les Compagnons du Devoir. Mais que se cache-t-il sous ce nom ? Que peuvent nous apprendre réellement les Compagnons du Devoir ? Et surtout à quand remontent ses origines ?

La naissance des Compagnons du Devoir

Les Compagnons du Devoir sont des personnes faisant partie d’une compagnie nommée Compagnonnage. D’après la légende, son origine remonte au Moyen Age, au 11éme/12ème siècle. Le Compagnonnage fut créé pendant la construction des cathédrales, tout simplement parce qu’il manquait énormément de main d’œuvre pour accomplir ces chantiers. Étant donner que le Compagnonnage est associé à la construction de cathédrales, la plupart des gens en ont déduit qu’il s’agissait d’un mouvement religieux. Certains étaient même persuadés que les Compagnons du Devoir faisaient partie d’une secte ou d’une société secrète accomplissant des rites plutôt étranges. Au XIXème siècle, il y eut la révolution industrielle qui fit disparaitre de nombreux métiers dont s’occupait ce mouvement. Même si beaucoup de monde pense que le Compagnonnage a disparu, ce n’est pas le cas puisque ce mouvement est encore présent aujourd’hui.

Les Compagnons du Devoir de nos jours

Aujourd’hui, cette association est connue sous le nom d’Association Ouvrière des Compagnons du Devoir du Tour de France (AOCDTF). Cette appellation fut donnée en 1941, lorsque le Compagnonnage fut reconnu d’utilité publique par l’État. Chaque année ce sont donc 10 000 jeunes dont 6000 apprentis, qui sont formés. L’AOCDTF s’occupe d’une trentaine de métiers différents (bâtiment, ameublement, transport, alimentation…) au sein de 95 maisons de Compagnons dans toute la France et même ailleurs. Ces maisons sont des lieux d’hébergement, de restauration, de formation et d’échanges qui accueillent des jeunes de 18 à 25 ans pendant leur « Tour de France ».

Comment devenir un Compagnon du Devoir ?

L’AOCDTF vient souvent parler de leur association dans les collèges, les lycées ou au cours de journées portes ouvertes. Les filles et les garçons sont les bienvenues dans cette association, à partir de 15 ans. Là-bas ils pourront préparer différents diplômes tels que le CAP, le Bac Professionnel, le Brevet de Maitrise (Bac +2) ou une licence professionnelle (Bac +3). Celle ou celle souhaitant s’engager doit passer une semaine dans l’une des maisons de l’association pour bien comprendre le fonctionnement. Par la suite, il y a une période d’apprentissage de deux ou trois ans en entreprise puis le véritable Tour de France débute. Pendant environ cinq ans, le jeune engagé va acquérir de l’expérience en travaillant dans différentes entreprises dans toute la France, de ville en ville, de maison en maison. Pour ceux ou celles intéressés, sachez qu’un mois de pension dans une maison de Compagnonnage coute un peu plus de 500€ mais étant donner que les jeunes sont la plupart du temps en contrat d’apprentissage, ils encaissent tout de même un salaire, certes peu élevé mais qui couvre les frais de 500€ demandés.

Les Compagnons du Devoir et le travail du bois

Grâce aux formations proposées par les Compagnons du Devoir, il est possible d’apprendre de nombreux métiers dont un plutôt intéressant, la menuiserie, voir également les maisons en bois une option envisageable ainsi que http://www.oin-h238.fr/maison-ossature-bois/

Plus considéré comme un art que comme un métier, la menuiserie existe depuis très longtemps. Le principal objectif du menuisier est de connaître les différentes essences du bois pour en maîtriser la fabrication. Chez les Compagnons du Devoir, l’apprentissage s’effectue pendant deux ans et débouche sur un CAP. Par la suite voici la liste des différents diplômes et des options de carrières pouvant être effectués grâce à l’association :

Diplôme :

Niveau II

  • Licence Pro bois et ameublement
  • MST arts et techniques industrielles du bois et de l’ameublement
  • DEST de l’ENSTIB Nancy génie industriel bois ameublement

Niveau III

  • BTS productique bois et ameublement
  • option A : développement et industrialisation
  • option B : production et gestion industrielle
  • BTS systèmes constructifs bois et habitat

Niveau IV

  • BP menuisier
  • Bac Pro technicien menuisier agenceur
  • Bac Pro technicien constructeur bois
  • Bac Techno STI génie mécanique, option bois et matériaux associés
  • Restaurateur de meubles anciens
  • BM menuisier de bâtiment et d’agencement
  • BM menuisier en meuble

Niveau V

  • CAP menuisier fabricant de menuiserie, mobilier et agencement
  • CAP menuisier installateur
  • MC parqueteur
  • BEP bois et matériaux associés
  • BCP menuisier agenceur

Carrière :

  • Atelier / fabrication :
  • Menuiseries monuments historiques
  • Menuiseries extérieures
  • Menuiseries intérieures : portes, parquets, lambris
  • Agencement : magasins, hôtels particuliers, aviation et bateaux
  • Escaliéteur
  • Chef d’équipe
  • Responsable de production

Chantier :

  • Poseurs monuments historiques
  • Poseurs agencement : magasins, hôtels particuliers, aviation et bateaux
  • Poseurs en bâtiment : menuiseries extérieures : Bois / PVC / Aluminium (portes, cloisons, parquets, plafonds, ossature bois et mobilier urbain)
  • Chef d’équipe
  • Chef de chantier

Bureau d’étude :

  • Dessinateur
  • Responsable bureau d’étude
  • Conducteur de travaux
  • Métreur
  • Chargé d’affaires
  • Chef d’entreprise

Formation / Conseil

  • Formateur