Qu’est-ce que la RT2012 et à quoi sert-elle ?

thermique

Toutes personnes possédant un permis de construire pour un bâtiment neuf ou pour une rénovation d’un immeuble déjà existant, se doit de respecter certaines règlementations. L’une d’entre elles se nomme la règlementation thermique 2012 ou RT 2012. Une fois les travaux terminés, il est obligatoire de faire établir une attestation d’application de cette règlementation par une personne agréée (architecte, contrôleur technique, diagnostiqueur…). Mais qu’est-ce que la règlementation thermique 2012 exactement et à quoi sert-elle ? Explications.

La règlementation thermique 2012, explications

Le but principal de la règlementation thermique 2012 est de limiter la consommation d’énergie primaire des constructions neuves et des extensions et surélévations des bâtiments déjà existants. Cette limite est fixée à environ 50 kWhEP/(m²/an) et elle représente une consommation d’énergie divisée par trois par rapport à l’ancienne règlementation, la RT 2005. Le Grenelle Environnement a défini ce programme de réduction d’énergie dans le but de faire faire des économies à tous. En effet, il faut l’avouer, les factures de chauffage, par exemple sont de plus en plus élevées à cause des hausses de prix des énergies mais aussi dans le cas des maisons mal isolées. Faire des économies sur ce point n’est donc pas négligeable du tout. C’est dans cette optique qu’est née la RT 2012. Dans l’avenir (d’ici dix ans environ), la règlementation thermique 2012 vise même à construire de nouveaux bâtiments produisant plus d’énergie qu’ils n’en consomment. Un pari relativement ambitieux.

La règlementation thermique 2012 et ses trois exigences de résultats

Même si la règlementation thermique 2012 consiste à faire des économies en réduisant la consommation d’énergie, il s’agit en fait d’une règlementation avec des objectifs et des exigences bien précis. Ces exigences sont au nombre de trois :

• Le respect du B Bio max (besoin bioclimatique)

Le B Bio représente tous les besoins liés au chauffage, à la climatisation et à l’éclairage. Il s’agit en faire d’une limitation de ces besoins en énergie grâce à une optimisation des systèmes énergétiques.

• Le respect du C max (consommation d’énergie)

L’exigence du CEP ou consommation conventionnelle maximale d’énergie primaire se base sur le coefficient Cepmax qui prend en compte les consommations de chauffage, de refroidissement (climatisation), d’éclairage, de production d’eau chaude sanitaire et d’auxiliaires (ventilateurs et pompes). Selon la loi Grenelle, le Cepmax s’élève à 50 kWh/(m²/an) d’énergie primaire et varie selon la localisation géographique.

• Le respect du confort d’été et de la Tic

La Tic ou Température intérieure conventionnelle est une limitation visant à assurer un bon confort en été ainsi qu’à éviter les surchauffes sans avoir besoin de climatisations. En effet, la climatisation est un véritable problème pour l’environnement car elle demande de faire fonctionner les centrales nucléaires en été alors que celles-ci sont en maintenant mais la climatisation requiert également beaucoup d’eau pour refroidir. Or, en été et en France, le manque d’eau se faire rapidement ressentir. C’est donc pour cela que la règlementation impose qu’un certain seuil de Tic ne soit pas dépassé dans les locaux de certains bâtiments.

Vos obligations une fois votre permis de construire en poche

En tant que maître d’ouvrage, vous devez remettre deux attestations à la personne qui vous a délivré votre permis de construire (généralement le Maire). Ces deux attestations prouvent votre engagement concernant le respect de la règlementation thermique 2012.

– Une attestation lorsque vous déposez une demande de permis. Ce document comprend quelques informations et éléments administratifs tels que les données administratives du bâtiment (surface en m2…) ou encore la valeur du B Bio de votre habitation.

Une étude thermique pour attester de la bonne fin des travaux

– Une attestation à la fin des travaux. C’est ce document qui atteste la bonne prise en compte de la règlementation thermique 2012. Cette attestation doit être établie par une personne compétente (architecte, contrôleur technique…) mais la demande doit venir de vous-même. Pour remplir cette attestation, le professionnel aura besoin d’un certain nombre de renseignements que vous devrez lui fournir.